Actualités, Grands travaux

1ère pierre de l’extension des logements de la gendarmerie de Saint-Symphorien-d’Ozon

Extrait du discours du 22 juin 2017, de Jean-Jacques BRUN, Président de la CCPO

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Lieutenant colonel DUPREZ commandant du groupement de la gendarmerie de Bron, M. Choné, vice-Président CCPO, M. DURAND vice-Président CCPO, M. BALLESIO vice-Président CCPO délégué au patrimoine bâtit, M. BRUN, Président de la CCPO, M. Guilloteau Président du Département du Rhône.

 

« …ce projet s’inscrit dans notre compétence communautaire relative au patrimoine bâti.

La CCPO investi chaque année dans les locaux de la gendarmerie, afin de garantir à nos gendarmes des conditions de travail agréables.

Les travaux d’extension correspondent à une nécessité forte : les trois logements supplémentaires de qualité permettront d’accueillir des gendarmes qui sont aujourd’hui logés à l’extérieur de la caserne ;

Cela permettra donc d’optimiser le fonctionnement actuel de la brigade.

L’opération consiste à créer 3 logements de types 3, réalisés dans la continuité de ceux existants, dont un plain-pied, accessible aux personnes à mobilité réduite, et deux duplex.

La CCPO a fait le choix de répondre aux enjeux de la transition énergétique, en visant les objectifs du  label Effinergy plus.

La construction sera réalisée en briques ;

La toiture comportera des tuiles photovoltaïques qui permettront de compenser la consommation des veilles d’appareils ;

Enfin, la production d’eau chaude sanitaire sera réalisée par un chauffe-eau thermodynamique.

Nous avons aussi fait le choix de réduire au minimum l’impact de l’extension sur le volume des eaux pluviales rejetées :

les crues de l’Ozon de fin 2014 nous imposent une grande vigilance à cet égard.

Une canalisation de stockage a donc été installée le long de la limite sud, en partie basse du terrain.

De plus, au-delà de la notion matérielle et pratique du projet, il s’agit également et je parle là en tant que Maire, d’une réelle volonté de garantir la pérennité des gendarmes sur le territoire du Pays de l’Ozon.

Il est important de pouvoir garder ce service de proximité.

La gendarmerie fonctionne 24h/24h, il y a peu de services publics qui ont cette continuité remarquable, on ne le dit pas assez.

Je tiens à ce sujet, à souligner notre collaboration lors de réunions mensuelles et la relation étroite avec notre police municipale.

A marquer également, l’engagement de nos communes dans la démarche « référents citoyens » et celle de la communauté de communes qui subventionne la vidéo surveillance sur le territoire.

Que  cet engagement mutuel pour la sécurité de nos concitoyens perdure.

Nous en mesurons chaque jour, dans le climat actuel, l’importance et la nécessité.

Pour finir, je souhaiterais remercier l’engagement de l’état et du Département du Rhône ainsi que le travail en cours des entreprises pour la concrétisation de ce projet. »